Les 8 et 9 mai, les pilotes de Kato escortent de nouveau les bombardiers, sur Chittagong cette fois-ci. Ils revendiquent alors 7 P40 détruits au sol. Quelques jours plus tard, le 64ème Sentaï établit ses nouveaux quartiers à Akyab qui est désormais régulièrement visée par des raids britanniques. C'est alors la saison des pluies en Birmanie. Aux températures très chaudes, au au degré d'humidité s'ajoute la fatigue accumulée lors des derniers longs mois de combats frénétiques. De nombreux pilotes et rampants sont victimes de fortes fièvres. Kato lui-même n'est pas épargné. Le Général Eiryo Obata lui ordonne de se laisser faire hospitaliser. Kato y passe une semaine mais retourne à son unité dès que sa fièvre baisse. Il n'est pourtant pas revenu au meilleur de sa forme. Néanmoins, l'effectif du 64ème Sentaï étant considérablement affaibli, le rythme des missions diminue. Dans le même temps, des avions de reconnaissance de la RAF ont découvert la base des ki43. Dès lors, des bombardiers moyens décollent régulièrement pour entreprendre des missions de nuisance sur l'aérodrome d'Akyab. Le 17 mai, le lieutenant Saburo Nakamura descend un Hudson du N°62Sqd piloté par par le Plt Off. Corbett. Le 21 mai, le sergent-chef Yoshito Yasuda (So-cho) et deux autres pilotes interceptent à leur tour un autre Hudson du 62Sqd. Après une poursuite qui les emmène à 20 miles seulement de Chittagong, Yasuda abat finalement l'avion du Flt Off Paul Springman. Ce même jour, Kato et sept ailiers effectuent un raid sur l'aérodrome de Chittagong. Mais lorsqu'ils arrivent sur leur objectif, celui-ci est désespérement vide de tout avion ennemi. Alors que la formation retourne à Akyab, pour une raison inconnue, une explosion se produit dans l'avion de l'aspirant Takeshi Shimizu (Jun-i). Le pilote peut toutefois sauter en parachute et est fait prisonnier.
Le 22 mai 1942, un Blenheim MkIV isolé, du N°, piloté par le Wt Off Martin Huggard du N°60Sqd, apparaît au-dessus de la piste d'Akyab qu'il bombarde. Cinq pilotes japonais décollent précipitemment afin de se lancer à sa poursuite. Yasuda , qui a décollé le premier rejoint bientôt le bombardier qui vole au ras des vagues. Il l'attaque par l'arrière et est aussitôt touché par le tir du mitrailleur de tourelle "Jock" McLuckie. Blessé au bras, Yasuda retourne à Akyab. C'est au tour du capitaine Masuzo Otani de mener l'assaut. Mais McLuckie parvient également à le toucher: réservoir percé, Otani est contraint à la retraite. Enfin, Kato apparaît avec deux ailiers. Le commandant du 64ème Sentaï plonge à l'attaque. En amorçant son piqué, son Hayabusa est mortellement blessé au ventre par un dernier tir de McLuckie...Le ki43 se retourne et plonge dans la mer, emmenant avec lui Tateo Kato. Choqués, ses équipiers n'insistent pas et retournent à Akyab annoncer la terrible nouvelle. La perte du Lt Col Kato, un des plus grands as de l'AIJ porte un coup sévère au moral des pilotes du 64ème Sentaï. A titre posthume, Kato est fait Major Général. La citation indique notamment que, sous son commandement, le 64ème Sentaï a remporté 200 victoires.
http://www.warbirdforum.com/jaafhist.htm
Wikipedia: -Kato Tateo -64ème Sentai
c) La mort du dieu de la guerre