V) Kato vers son destin
Le 20 avril 1942, le 64ème Sentaï prend ses nouveaux quartiers à Tangoo. Dès le lendemain, le Tai-i Yasukiko Kuroe rejoint le sentaï afin de remplacer le défunt Tai-i Anma à la tête du troisième shotaï.
a) Le sens du devoir
A l'approche du 29 avril, date anniversaire de l'Empereur Hiro Hito, le Haut-Commandement japonais résous de s'emparer de la ville de Lashio, terminus de la route de Birmanie afin de lui rendre hommage. Le plan du Général Obata prévoit évidemment dans un premier temps de neutraliser l'aviation ennemie.
Les derniers combats entre pilotes du 64ème Sentaï et de l'AVG se déroulent les 4 et 5 mai, autour de Baoshan, les ki43 escortant de nouveau les bombardiers du 98ème Sentaï. Le 64ème et l'AVG revendiquent une victoire chacun.
A l'issue de ce premier round, Kato et son ailier le So-cho Yoshito Yasuda obtiennent chacun une victoire obtenue lors d'un combat tournoyant. Mais deux pilotes de l'AVG ne renoncent pas à se battre. Charles Oder et Robert "Duke" Hedman prennet un cap sud afin de tenter d'intercepter les Hayabusa qui retournent à Loiwing. Ils repèrent finalement un contact isolé et passent à l'attaque. Le major Yasuda ne se rend commpte de leur présence que lorsque son moteur est touché par les premiers projectiles. Ses armes sont également endommagées. "Je ne pouvais entrprendre que des manoeuvres défensives. L'huile et l'essence s'écoulaient des pipes d'echappement jusqu'au pare-brise et se répandaient sur le fuselage" Yasuda ouvre alors la verrière mais les écoulements maculent alors ses lunettes de vol. Après une épuisante demi-heure de combat tournoyant, il finit néanmoins par s'échapper et rejoint Chang-Maï, vivant.
Robert Smith
Vue aérienne de la route de Birmanie. Construite spécialement pour ravitailler la Chine, elle est maintenant inutile aux alliés
b) Des combats sporadiques
Kato décolle donc le 28 avril avec 20 Hayabusas munis de résevoirs supplémentaires. Ils escortent 24 ki21 du 12ème Sentaï. La formation se trouve à 3000 mètres lorsqu'une formation de chasseurs ennemis est repérée. Les Kittyhawk de Tex Hill engagent le combat et tentent de disperser les bombardiers. Tex Hill voit alors six "zeros" lâcher leurs réservoirs auxiliaires et se porter à leur rencontre. En effet, le capitaine Yasuhiko Kuroe amorce une descente en spirale, suivi par les pilotes du 3ème Shotaï. Lors du combat qui s'ensuit, l'avion du Hei-cho Hirano est touché. Son aile se détache du fuselage. Hirano saute puis rejoint l'aérodrome de Tangoo après six jours de marche. Le 64ème Sentaï déplore une autre victime lors de ce combat. En effet le lieutenant Tadashi Kataoka trouve la mort ce jour-là après avoir quitté la formation en dépit des ordres. De retour à la base, Kato déclare à ses hommes: "Je savais que certains d'entre vous étaient en train de combattre mais je ne suis pas venu vous aider car notre objectif était de protéger les bombardiers. Faisons le deuil de ces pilotes et continuons de travailler en groupe" Pour Kato, seul importe le travail collectif. Nombre des victoires de ses pilotes furent d'ailleurs créditées à l'ensemble de l'escadrille. De même, il interdit de peindre des marques individuelles de victoires sur les avions. Le lendemain, les troupes de l'armée s'emparent de Lashio. L'Etat-Major peut alors en faire don à l'Empereur le jour de son quarante-et-unième anniversaire. Mais surtout, ce faisant, les Japonais ferment la route de Birmanie, qui permettait aux alliés occidentaux de ravitailler les troupes chinoises nationalistes depuis l'Inde. Tout le ravitaillement doit maintenant être transporté depuis les airs, les communications terrestres entre les alliés occidentaux et les chinois étant toutes coupées. L'AVG doit se replier en Chine.